Échange franco-allemand par les élèves de seconde2

Première Partie : Lunéville –> Schwetzingen :
Nous sommes arrivés à 12h30 dans la ville de Schwetzingen pour ensuite partager un repas typique allemand. Nous avons passé le week-end dans les familles. Durant le week-end, on a pu profiter de notre famille et ainsi, partager de bons moments. Nous avons découvert la culture allemande une spécialité de Schwetzingen ; les asperges…
Les Allemands y compris les plus jeunes mangent beaucoup et à toutes heures.

Schwetzingen, capitale européenne de l’asperge.

ils utilisent moins la voiture et plus le vélo. Ils sont plus autonomes.
Durant la semaine, nous sommes allés à l’école c’était très différent de ce que nous connaissons. Ils sont doués et meilleurs en langues étrangères que nous. Ils vont à l’école uniquement le matin et l’après-midi, la plupart du temps ils sont libres. Avec tous les correspondants, nous avons fait plusieurs sorties (musée à Karlsruhe, visite d’un zoo…). Nous avons aussi visité le château de Schwetzingen.

Schwetzinger Schloss (Gartenseite)

Cet échange a plu à la majorité d’entre nous et il nous a permis de découvrir une ville étrangère, ses spécialités, ses habitants, sa culture… Il nous a permis de nous rendre compte de l’importance de maîtriser la langue allemande. Cet échange est aussi intéressant car l’Allemagne est proche de la France.
Si l’occasion se représentait, nous le referions sans hésiter.

Seconde partie  Schwetzingen –> Lunéville :

Le mercredi 22 mai, après leur arrivée, nos correspondants ont découvert notre lycée. Si la plupart ont été enchanté par les nombreux espaces verts, certains ont trouvé quelques limites au charme des bâtiments. Le système scolaire français est très diffèrent de celui allemand. Eux ont leur propre salle de classe et devoir toujours changer de salle et même de bâtiment les a au début un peu désorientés. Les horaires étant aussi plus longs ils se sont parfois un peu dissipés en classe. Mais ils ont fini par bien trouver leurs points de repère au grand désespoir de leurs binômes français qui ont dû pour certains monter et redescendre six fois les escaliers du bâtiment H pour les retrouver.

Le groupe franco-allemand devant les jardins de l’hotel de ville de Lunéville

Lors de cette semaine, nous avons pu observer des différences culturelles. Les habitudes alimentaires par exemple, eux n’ont pas de cantine et ont l’habitude de manger des sandwichs à chaque intercours. Ainsi lors des excursions plusieurs d’entre eux avaient déjà mangé tout leur pique-nique avant l’heure et n’avaient donc plus rien. Nos repas complets de la cantine ont également ravi leurs papilles non habituées. Autre différence, la façon de se presser (ou plutôt de ne pas le faire). En sortie, il y avait les Français devant et les Allemands derrière, pas du tout stressés à l’idée d’arriver en retard ou de rater le bus. Dans l’ensemble tout s’est bien passé dans les familles même si parfois les premiers jours ont été un peu difficiles à cause de leur timidité. Nous avons beaucoup aimé les sorties surtout l’accrobranche qui nous a permis de faire des choses tous ensemble et de nous rapprocher.
Finalement cette semaine a été très intéressante et enrichissante, nous en avons tous bien profité.

Visite de la confiserie des bonbons des Hautes Vosges avec nos correspondants.

On a bien évidement pu goûter ces bonbons. Hmmm !

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.